3 agences à votre service :  Agence d’Arras | Agence d’Amiens | Agence de Lille

T.  03 21 21 11 47

retour

18 septembre 2019, 12:01 | source : Sud Ouest

Pau : il simule le vol de sa voiture pour escroquer les assurances et éponger ses dettes

Trois hommes et une femme ont été condamnés lundi, suite à une tentative d’arnaque aux assurances qui a tourné au fiasco.

Trois hommes et une femme comparaissaient lundi devant le tribunal correctionnel de Pau, pour tentative d’escroquerie aux assurances et dénonciations mensongères à une autorité judiciaire.

Fin septembre 2018, Hichem, 39 ans, vient passer un week-end en Béarn à bord de son Audi A5. L’homme, qui a purgé une peine de quatre ans de prison en 2011 pour trafic de stupéfiants en région parisienne, prétend qu’il est venu se détendre, mais son but réel est de convaincre ses amis de l’aider à faire disparaître son auto pour toucher l’assurance.

Objectif, éponger une partie de la dette de 170 000 euros qu’il doit au fisc. Il a, pour ça, un plan infaillible : simuler un vol de sa voiture avec violence ou car-jacking. Rien ne va finalement se passer comme prévu.La version du car-jacking intrigue tout de suite les gendarmes. Les enquêteurs mettent en évidence les incohérences de cette histoire.

Un scénario mal ficelé

L’Audi A5 sera finalement retrouvée dans un chemin de campagne à Pardies-Piétat où José, l’un des « amis » d’Hichem, est venu précipitamment l’abandonner. L’enquête, alimentée par la téléphonie et la vidéo surveillance, détricotera de manière implacable ce scénario mal ficelé.

Le substitut du procureur, Sébastien Baraldi, s’exclamera : « Tout le monde y va de son mensonge. Ils se sont dit qu’au fin fond du 64 et du 65, les gendarmes, qui ne s’occupent que de vols de poules, n’y verraient que du feu. »

Hichem sera condamné à deux ans de prison avec sursis. Son Audi A5 est également confisquée. Son complice José écope de six mois avec sursis et une amende de 1 000 euros, soit un mois de plus que la peine demandée par le parquet. Les deux autres prévenus, Sonia et Christophe, se voient infliger une amende de 1 500 euros avec sursis. Mais cette affaire a déjà bien pourri leur vie.

retour

Michaël HECQUET, Enquêteur de Droit Privé diplômé d'Etat. (Licence Professionnelle sécurité des personnes et des biens, spécialité enquête privée délivrée par l'Université Panthéon Assas Paris 2) ;

 

Enquêteur de droit privé, autorisé à exercer cette activité par, agrément du CNAPS N°AGD-062-2023-05-18-20180339519, conformément à la loi n°83-629 du 12 juillet 1983 modifiée successivement par les lois n°2003-239 du 18 mars 2003, n°2006-64 du 23 janvier 2006, n°2007-297 du 3 mars 2007;

 

Enquêteur d'assurances détenteur du certificat ALFA/AFNOR compétences délivré par AFNOR compétences.