3 agences à votre service :  Agence d’Arras | Agence d’Amiens | Agence de Lille

T.  03 21 21 11 47

retour

21 mai 2019, 11:37 | source : Actu fr

Vaste escroquerie à l’assurance : des anciens garagistes de l’Eure jugés au tribunal

L’enquête a duré plus d’un an. Une centaine de témoins et de victimes ont été entendus par les enquêteurs de la brigade de gendarmerie de Montfort-sur-Risle (Eure) et la brigade de recherches de Pont-Audemer. Ce mardi 21 mai, à partir de 13 h 30, l’ancien dirigeant du garage automobile de Glos-sur-Risle, situé rue Saint-Vincent, ainsi que son ex-compagne, âgés tous les deux de 39 ans, sont convoqués au tribunal correctionnel d’Évreux.

98 000 euros de préjudice

 

Entre janvier 2014 et juillet 2018, le couple est soupçonné d’avoir mis sur pied une vaste escroquerie à l’assurance. Parmi les victimes, les sociétés Crédit Mutuel Iard, MMA Iard, AWP France/Mondial Assistance, Crédit Agricole Assurance Pacifica, Fidelia Assistance, Aviva Assurances et Matmut Assurances.

Le couple avait imaginé une méthode frauduleuse efficace qui consistait à se faire rembourser des sociétés d’assurances de fausses prestations à l’insu des clients (réparations, dépannages, remorquages ou encore la location de véhicules). Cette information, nous l’avions révélée dans l‘Eveil de Pont-Audemer du 11 septembre 2018. À l’époque, au cours de notre enquête, nous avions interrogé l’une des sociétés d’assurance qui avait évité de peu l’escroquerie :

Le garage de Glos-sur-Risle nous avait envoyé une fausse facture d’environ 1 000 euros pour le remplacement d’un pare-brise cassé sur le véhicule de l’une de nos clientes. Cela nous a interpellés car cette cliente l’avait récemment fait changer. Je l’avais alors contactée et elle m’avait dit que jamais elle n’avait fait changer son pare-brise une seconde fois, racontait l’assureur.

Lire aussi : Escroquerie par Internet : la gendarmerie de Pont-Audemer met en garde

Selon nos informations, les enquêteurs auraient comptabilisé environ 250 fausses factures. Le préjudice total est estimé à près de 98 000 euros. De nombreux clients ont découvert que le garage de Glos-sur-Risle avait inventé de fausses réparations sur leur véhicule. Ils recevaient dans leur boîte à lettres des courriers de leur société d’assurance indiquant que le montant des travaux (faux travaux) avait bien été remboursé au garage.

Le garagiste est également mis en examen pour dégradation ou détérioration d’un bien appartenant à autrui, entre le 1er juin 2016 et le 31 juillet 2016. Selon nos informations, il aurait accusé plusieurs clients d’avoir dégradé des véhicules de location mis à disposition par le garage. Il leur facturait alors de fausses réparations. Enfin, le dirigeant est aussi soupçonné, le 8 septembre 2017, de non tenue du registre par un revendeur d’objets mobiliers.

retour

Michaël HECQUET, Enquêteur de Droit Privé diplômé d'Etat. (Licence Professionnelle sécurité des personnes et des biens, spécialité enquête privée délivrée par l'Université Panthéon Assas Paris 2) ;

 

Enquêteur de droit privé, autorisé à exercer cette activité par, agrément du CNAPS N°AGD-062-2023-05-18-20180339519, conformément à la loi n°83-629 du 12 juillet 1983 modifiée successivement par les lois n°2003-239 du 18 mars 2003, n°2006-64 du 23 janvier 2006, n°2007-297 du 3 mars 2007;

 

Enquêteur d'assurances détenteur du certificat ALFA/AFNOR compétences délivré par AFNOR compétences.